Qui sont les trois victimes de l'attaque à Liège ?

Qui sont les trois victimes de l'attaque à Liège ?
Qui sont les trois victimes de l'attaque à Liège ?

Un jeune homme en pleine découverte de la vie et deux policières lâchement poignardées. Au lieu de répéter en boucle le nom du terroriste, nous avons décidé de rendre hommage à Lucie, Soraya et Cyril.

Un homme fiché S a tué trois personnes et il en a blessé deux autres avant d’être abattu par la police ce mardi matin. B.H., un jeune trentenaire originaire de Rochefort, a poignardé deux policières avant de s’emparer de leurs armes pour les achever. Il a également tué un jeune homme de 22 ans. Le tireur venait de sortir de prison la veille et était en cours de « radicalisation ». Il a été abattu par le PAB (Peloton Anti-Banditisme) sur les coups de 11 heures. 

Par ailleurs, le ministre de la Justice, Koen Geens, a confirmé que l'auteur de l'attaque avait bien bénéficié d'un congé pénitentiaire de deux jours pour préparer sa réinsertion en vue de sa libération prévue en 2020. Il devait réintégrer la prison ce mardi. 

Détenu depuis 2013, l'homme n'a jamais bénéficié d'une libération conditionnelle, a précisé le ministre de la Justice. Par contre, il avait déjà bénéficié de 11 autorisations de sortie d'un jour et de 13 congés pénitentiaires de deux jours qui s'étaient bien déroulés. Il était donc difficile de prévoir que cela se passerait mal à la 14ème fois, a déclaré Koen Geens.

Mais, dans sa folie meurtrière, il a emporté trois vies innocentes, dont celle d'un étudiant de 22 ans, Cyril Vangriecken. Il était aux côtés de sa mère dans la voiture de celle-ci et allait remettre un Travail de fin d'études à la Haute École de la province de Liège, a annoncé ce mardi soir le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer. "Il allait être diplômé instituteur dans quelques semaines". Il était connu pour être "gentil" et aimait beaucoup la pétanque.

Suite à ce décès, les autorités académiques ont décidé de reporter les examens qui devaient se dérouler ce mercredi. "A la demande des élèves, il pourra en être de même pour les examens prévus jeudi et vendredi", a ajouté Willy Demeyer. 

Les deux policières poignardées à hauteur du café des Augustins se nomment Lucie et Soraya. Lucie Garcia avait 53 ans et était grand-mère et jeune mariée ; Soraya Belkacemi en avait 45. Elle était maman de deux jumelles de 13 ans, qui sont désormais orphelines étant donné qu'elles avaient aussi perdu leur père, policier.

Qautre policiers ont été blessés et l'un d'entre eux est entre la vie et la mort car l'artère fémurale a été touchée, selon la conférence de presse du procureur du roi.