Inscrivez-vous gratuitement à la version + de La Plume Libre. Découvrez. Partagez. Explorez.

S'inscrire gratuitement à notre version Zen comporte de nombreux avantages :

- pouvoir commenter nos articles

- accéder à l'intégralité des analyses et décryptages

- avoir le droit de télécharger vos articles préférés en PDF, et ainsi de les avoir en mode hors-connexion

- pouvoir écouter nos articles-audios

- pouvoir ajouter vos articles dans une liste de favoris et les consulter à tout moment, directement, sur une page dédiée

- bénéficier de tarifs préférentiels pour nos services payants

- recevoir des newsletters personnalisées et uniques

- personnaliser votre page d'accueil du site

- pouvoir écrire des articles, donner des idées et participer aux conférences de rédaction de La Plume Libre en tant qu'invité

- accéder à l'intégralité de nos archives, facilement

L'inscription est gratuite. Nous ne demandons pas - et ne demanderons jamais sur ce site - des cartes de crédit ou des codes de carte bleue. Lorsque vous êtes inscrits, il est possible que vous receviez de temps en temps des e-mails promotionnels de La Plume Libre, et nous vous invitons à lire l'ensemble de nos conditions d'utilisation.

S'inscrire est gratuit et vous permet donc d'accéder à 100 % de La Plume Libre. Bien sûr, nous avons besoin de votre aide financière pour rester neutres, indépendants et gratuis. Mais cela passe par des services payants et des pots communs. Nous avons décidé, pour être vraiment différents des autres, de délivrer des analyses entièrement gratuites et d'autoriser un accès intégral gratuit à tous. Nous sommes tous, dans l'équipe, des bénévoles. Si vous voulez nous rejoindre, c'est par ici que ça se passe. Nous sommes également un site sans publicité intempestive et envahissante grâce à nos serveurs indépendants des GAFA et hébergés en Suisse. Une bannière avec des offres de nos partenaires peut apparaître de temps en temps, mais nous serons toujours indépendants des grands groupes. A La Plume Libre, l'info ne s'achète pas. Et les lecteurs non plus, d'ailleurs.